23 avr. 2018

Chrno Crusade, tomes 1 à 8 (fin) de Daisuke Moriyama

Auteur : Daisuke Moriyama
Éditeur : Asuka (2006-2008) - arrêt d'édition !
Genres : Manga (shônen), Fantastique
Format : intermédiaire

Ma chronique : Chrno Crusade est l'un des premiers mangas que j'ai lus. Je l'ai découvert il y a dix ans, et j'en ai gardé un souvenir exceptionnel. C'est dire ! Aujourd'hui guère plus édité pour une sombre histoire de rachat de maison d'édition, il m'a fallu un bon moment pour rassembler les huit tomes dans ma bibliothèque. Et même d'occasion ce n'était pas donné, car la série est avec le temps devenue rare. Alors, le jeu en valait-il la chandelle ? Hé bien, oui, plutôt.

Chrno et Rosette forment un duo improbable. Respectivement démon et bonne sœur, ces deux larrons sont connus au sein de la congrégation d'exorcistes Marie de Magdala pour leur efficacité explosive. Mais sous leur air détaché se cache une blessure profonde : celle d'un frère enlevé trop tôt à Rosette par un démon du nom d'Aïon ; celui-là même qui arracha auparavant les cornes de Chrno, le privant ainsi de sa véritable forme... et de bien plus encore. Pour contrecarrer les plans d'Aïon, Chrno et Rosette ont donc jadis conclu un pacte. Un pacte qui réduit considérablement l'espérance de vie de Rosette à mesure que Chrno puise dans sa force vitale, dont il use en conséquence avec grande parcimonie. Mais alors qu'ils enquêtent sur une enfant dotée d'un pouvoir proprement divin, Chrno et Rosette sentent que le temps de la mesure est révolu. Aïon est de retour, à la tête d'un groupe de démons souhaitant plonger le monde dans le chaos ; et à ses côtés se trouve Joshua, le frère de Rosette. Du moins l'espère-t-elle... Pour Chrno et Rosette, le combat ne fait alors que commencer.

Si autrefois je collectionnais un bon nombre de sagas volumineuses, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Du moins pas en mangas (sauf exceptions). J'ai toujours préféré les histoires courtes et denses à celles interminables et plutôt commerciales. Avouons-le, certaines séries tirent indéfiniment sur la corde et sur notre porte monnaie au passage... sans nous accorder la satisfaction d'une conclusion brève mais passionnante. Mais avec ses huit tomes et son scénario carré, Chrno Crusade offre à ses lecteurs un moment de lecture riche en émotions et en rebondissements et, plus important, une fin qui ne se fait pas attendre vingt tomes durant.

Cependant, je ne suis plus la lectrice que j'étais il y a dix ans. Beaucoup de clichés purement manga-tesques (néologisme en veux-tu, en voilà!) sont à dénombrer. Nous avons droit aux traditionnels monologues sur l'espoir et l'importance de l'amitié, à l'incroyable sens du sacrifice des héros ainsi qu'au pervers qui reluque les dessous des jeunes filles. De même, sans m'attaquer au scénario en tant que tel (que j'ai par ailleurs beaucoup apprécié), le schéma des quatre (voire des cinq) premiers tomes est à mon goût très répétitif. Mais ce qui m'a sans doute le plus déçue, ce sont les explications très, très, très floues concernant les motivations d'Aïon. Les insinuations, non-dits et sous entendus sont nombreux, et il est difficile de les comprendre tous. Je ne suis d'ailleurs pas sûre d'avoir tout saisi, malgré ma bonne volonté et ma relecture fréquente de passages entiers. Ce défaut, je l'impute avant tout au format manga et au genre shônen, laissant peu de place aux explications claires et précises, au profit d'une action presque omniprésente. Comprenez par là que l'action supplante bien souvent le texte.

Ceci dit, si Chrno Crusade souffre de ces défauts, son originalité et la force de ses protagonistes les compense aisément. Le duo Rosette-Chrno fonctionne à merveille ; il est touchant et attachant, et l'auteur a su y équilibrer sérieux, humour, amitié et amour. Car oui, sans être l'élément principal de l'intrigue, on devine dès les premiers tomes une romance très discrète se dessiner. Je n'en dirais pas plus. Et puis cette fin. Cette fin qui m'a mise dans tous mes états pour la seconde fois en dix ans, et qu'il m'a été impossible d'oublier.

Enfin, côté graphique (parce qu'il faut bien en parler), la saga est impeccable. Le lecteur a droit à des planches travaillées avec plus ou moins de détails selon l'intention de l'auteur, ce qui apporte beaucoup de relief à l'ensemble. 

Pour ceux qui préféreraient les animés, sachez que Chrno Crusade a justement été adapté il y a plusieurs années en une vingtaine d'épisodes. Soyez néanmoins vigilants : certaines libertés scénaristiques ont été prises par rapport à l'oeuvre originale (notamment en ce qui concerne la conclusion) et, ayant vu et lu la saga, il n'y a pas photo ... ma préférence va au manga. Ceci dit, dans tous les cas, voilà une saga qui vaut la peine de faire parler d'elle. Donnez-lui sa chance si par hasard elle traîne dans votre bibliothèque ou que vous la croisez sur une brocante.

Note : 14/20

Date : 16 avril 2018 - 19 avril 2018

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire