13 févr. 2018

Shutter Island de Dennis Lehane



Auteur : Dennis Lehane
Éditeur : Rivages (2004)
Genre : Thriller
Pages : 393 (format poche)

Le résumé : Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s'enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu'au choc final de la vérité.


Ma chronique : Qui n'a pas déjà entendu parler de Shutter Island, thriller psychologique et huis clos par excellence ? Car c'est qu'en plus d'avoir sa petite réputation, ce thriller a été décliné en plusieurs sauces. Difficile donc de passer à côté ! On a en effet l'embarras du choix : roman, bande dessinée ou film, à vous de choisir celui qui vous correspond le plus ! Pour ma part, ç'a d'abord été le film, puis le roman.

Shutter Island, c'est l'histoire de Teddy Daniels, marshal dépêché par le bureau fédéral de Boston pour enquêter sur l'affaire Solando : en pleine nuit et alors que sa cellule est sous bonne garde, Rachel Solando, internée pour avoir tué ses trois enfants, s'échappe de l'hôpital psychiatrique d'Ashecliffe situé sur l'île de Shutter Island, au large de Boston. Très vite, alors que les circonstances de la disparition de la patiente se font de plus en plus obscures, Teddy Daniels se heurte à la mauvaise volonté du personnel de l'île, ainsi qu'à ses propres démons. Car c'est que dans le pavillon le plus reculé de Shutter Island se trouve également l'homme qui a assassiné Dolores, sa femme ... un pyromane du nom d'Andrew Laeddis. Mais alors que Teddy Daniels aborde l'île, une tempête se lève et la coupe du reste du monde. Commence alors un huis clos glaçant et rythmé dont la conclusion fait froid dans le dos.

Révélation finale mise à part, l'atmosphère est certainement l'élément qui m'a le plus séduite dans ce roman. La base, pour un huis clos, me direz-vous. Dès les premières pages l'ambiance se veut oppressante et lourde, mais sans pour autant être pénible pour le lecteur. Bien au contraire : elle habille le récit et lui donne une dimension  inquiétante supplémentaire. Certes, le côté "hôpital psychiatrique coupé du monde" y est pour beaucoup, mais pas que.

Car Shutter Island, c'est aussi la plume de Dennis Lehane au service d'un récit rythmé et immersif. J'étais avec Teddy Daniels sur les abords de Shutter island, dans l'hôpital d'Ashecliffe, esseulée et coupée de mes pairs suite à la tempête. J'étais avec lui, seuls contre tous, à chercher la vérité contre vents et marées. Et j'étais avec lui lorsqu'il l'a trouvée, imprévisible et insoutenable.

Dennis Lehane est un auteur qui sait comment manipuler de A à Z ses lecteurs, comment leur donner toutes les pièces du puzzle sans qu'ils ne parviennent d'eux-même à le reconstituer. Jusqu'à la dernière dizaine de pages où il lâche tout. Où on comprend, horrifié, tout. Oui, il est de ces auteurs fort rares qui savent semer le doute dans les esprits, qu'importe les éléments que l'on croit détenir, qu'importe qu'on ait vu le film avant (ou non).

Parlons enfin protagonistes, parlons-en peu mais parlons-en bien. Carton plein. Si Teddy Daniels est indéniablement le personnage principal de ce roman, les autres protagonistes ne sont pas en reste. Chuck Aule, son coéquipier, apporte à leur binôme un équilibre salvateur. Il est le "gentil flic", l'homme compréhensif et attentif, tandis que Teddy incarne... tout le reste. La méfiance et la défiance, surtout. Un binôme contrasté, donc, qui accroche le lecteur et apporte son lot de rebondissements.

Vous l'aurez compris, Shutter Island est pour moi une franche réussite. Qu'on ait vu le film avant ne gâche en rien le plaisir de la lecture, car Lehane a le don de mener ses lecteurs par le bout de leur nez. On se laisse prendre au jeu avec une facilité déconcertante. Amis fans de thrillers et de huis clos remarquablement bien construits, arrêtez-vous un instant sur ce roman, il le mérite, et vous le méritez !

Ma note : 17/20

Date de lecture : 07 février 2018 - 09 février 2018

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire